Umbras Nihilum Index du Forum
 
 
 
Umbras Nihilum Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Rp de Sneikayz

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Umbras Nihilum Index du Forum -> Archives -> Archives RP
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Hayes
Arcanës

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2012
Messages: 31

MessagePosté le: Dim 10 Juin - 22:37 (2012)    Sujet du message: Rp de Sneikayz Répondre en citant

Les mœurs étaient plus douces autrefois…
Ce constat me paraissait dorénavant évident.
[Flash-back,  5 ans plus tôt…]
Après avoir passé une bien paisible enfance à parcourir les terres de Baduk en compagnie de mes amis, je jouissais d’une vie pleinement remplie, tant au niveau de l’amitié sans faille qu’il existait entre moi et mes compagnons d’infortune qu’au niveau de mon enrichissement personnel et de l’expérience que j’acquérais au fil des jours.
Les années passèrent et les souvenirs ainsi que les moments mémorables partagés avec mes camarades nous rendaient plus proches que jamais. Notre petit groupe était maintenant rendu sur les terres de Dusso. Nous partagions chacun nos secrets les plus inavouables et étions désormais dévoués les uns envers les autres. Les situations les plus délicates ne nous étaient donc plus insurmontables, l’entraide profonde qui nous soudait y étant surement pour quelque chose.

Un beau jour, je ne pu malheureusement me joindre à mes camarades et amis de toujours lors d’une de nos sorties hebdomadaire. Cet empêchement me fit me sentir coupable de ne pas les accompagner et des pensées obscures et persistantes se mirent à me ronger profondément.
Des jours passèrent sans que ma petite troupe ne refasse son apparition au campement. Je décidai donc de m’équiper de mon barda et de partir à leur recherche. Celles-ci restèrent infructueuses durant  plusieurs lunes. Je marchais, toujours plus loin à travers des territoires inexplorés, ne m’arrêtant que très rarement pour m’abreuver et s’assoupir. Lorsqu’un matin ; sombre, brumeux ; j’aperçu enfin des silhouettes. Désespéré par la longueur de mon périple, je décidai de rejoindre celles-ci le plus rapidement possible, dans l’espoir de retrouver enfin mes amis, ou dans le pire des cas de renouer avec quelque civilisation que ce soit. Je jetai donc toutes mes forces dans le but de rattraper ces ombres que j’avais aperçues. Malgré le fait que mon esprit était confus, je me rapprochai d’elles plus rapidement que je ne l’eut cru.

Lorsque je reconnus mes camarades, je sentis une douleur intense parcourir tous mes membres. Je maitrisais cependant rapidement mes émotions et essayais en vain d’utiliser les sorts de soin les plus puissants que j’eus appris au cours de nos nombreuses aventures. Mes sortilèges n’eurent aucun effet. Les corps en charpie de mes amis dégoulinaient de sang. Devant l’horreur de ce spectacle, je décidais de leur offrir une sépulture décente le plus rapidement possible. Je m’approchais donc des corps, lorsque j’aperçus une pièce de parchemin délaissée sur l’un de ceux-ci. Je le ramassais donc et l’ouvris : « Veritas odium parit » était écrit avec le sang de ses amis. Essayant de garder mon calme ; et après une rapide réflexion perturbée par mes sanglots d’une part et l’odeur nauséabonde des corps d’autre part ; une seule pensée m’envahit l’esprit. Cette pensée qui m’obsédait, c’était l’image de la seule personne étant capable d’un tel acte. La personne qui m’avait recueillit dans ma jeunesse et avec qui j’avais été odieux, celle que j’avais quitté alors qu’elle m’avait tout donné. J’étais le seul et unique responsable de leur mort … mes sanglots reprirent de plus fort et je me laissais tomber au sol complètement anéantis. Le ciel éclatait à ce moment même, comme si les forces de la Nature m'envoyaient un signe, pour me punir de mes actes. La pluie battante transformait la terre en boue et les dépouilles de mes amis se désagrégeaient encore plus.

Après être resté de longues minutes avachis, un hurlement strident me fit reprendre connaissance. Les charognards s’étaient  ameutés.  Ragaillardit, et harangué par la colère qui m’avait envahit peu de temps auparavant, je lançais les uns après les autres les sorts les plus puissants que je connaissais. Les éléments de la nature virevoltaient dans les airs ainsi que les bêtes féroces, guidés par les souffles que dégageaient mes sortilèges. Une fois ma rage passée, je décidais  de ramener mes camarades au village le plus proche, dans le but de les honorés convenablement. La cérémonie était brève et sobre, je ne supportais pas de devoir regarder ceux qui étaient tombés par ma faute. Après ces adieux gorgés d’émotion, je repris la route, ayant décidé de me laisser porter là où mon destin avait décidé de m’emmener.

Quelques années plus tard, après avoir pleinement recouvé mes esprits, fait mon deuil, je décidais de m’entrainer avec un acharnement hors du commun pour retrouver et affronter la personne responsable de ce bouleversement majeur de ma vie.  Ma seule motivation était dorénavant la vengeance.


Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Dim 10 Juin - 22:37 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Umbras Nihilum Index du Forum -> Archives -> Archives RP Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com